Secteur de l’eau au Maroc : Pourquoi faut-il miser sur une gouvernance juste et durable ?

Secteur de l’eau au Maroc : Pourquoi faut-il miser sur une gouvernance juste et durable ?

31. May. 2019
pdf

Au Maroc, c’est dans le milieu rural ou les enjeux de l’eau et la question de la bonne gouvernance deviennent critiques. Le facteur humain est largement impliqué dans la dégradation des ressources en eau, beaucoup plus que l’incertitude lié aux changements climatiques. La consommation excessive de l’eau, la pression sur les nappes phréatiques et la pollution sous toutes ses formes remet le modèle actuel de la gestion de l’eau appliqué au Maroc en question.

Dans le cadre de son programme pluriannuel « TransfromAfrica – Vers une transformation écologique et sociale en Afrique », la fondation Heinrich Böll fait paraître sa nouvelle publication en format reportage écrit et réalisé par Mme. Sabrina Belhouari, et qui traite la gestion de l’eau dans la région de Draa Tafilalet, et vise à sensibiliser sur la nécessité de l’approche participative et durable dans la gestion des ressources au Maroc.

Ce reportage présente un état de lieux de la situation actuelle de la gestion de l’eau, et présente aussi un des modèles de gouvernance locale de l’eau qui est à l’épreuve du temps et de la modernité, c’est le cas du village de Tabsesbaste dans la région de Tinghir.
A travers ces exemples le reportage démontre que la gouvernance de l’eau au Maroc est appelée, aujourd’hui plus que jamais, a maintenir l’équilibre entre l’offre et la demande, tout en assurant une de qualité pour les générations futures. Une approche plus participative et concertée dans la gestion des ressources serait une piste à prendre avec sérieux.

0 Commentaires

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire