Démocratisation et droits humains

« Li Tgal Yddar » est un projet mené par la Fondation Heinrich Böll Afrique du Nord Rabat en partenariat avec l'association Racines depuis févier 2015. Le but du projet est de sensibiliser les citoyen/nes, surtout les jeunes, à leurs droits et obligations dont l’objectif est de construire une démocratie participative et responsable. “Li Tgal Yddar” interpelle les obligations de réédition des comptes et de gestion des fonds publics

The fight against corruption in the MENA region has gone through several ups and downs. Prevention, awareness and purification campaigns aiming to eradicate endemic or systemic corruption have had very little impact. The political will and the good intentions formulated in speeches and conferences during the democratic transitions referred to as the “Arab Spring” have hardly born results. On the contrary, in a phase of restoration of the old regimes, corruption continues to be a real impediment to the progress of our countries towards democracy and socioeconomic development that can offer living conditions that respect human rights and human dignity in a healthy and unpolluted environment.

Quelles seraient les conséquences de l’élection de Trump pour le Maroc politique si la tendance radicale et isolationniste du nouveau  président se confirme sur le terrain ?

La répression de la société civile est à la hausse partout dans le monde, même dans des pays censément démocratiques au-dessus des reproches. En particulier, les militants et les organisations qui défendent la démocratie, les droits de la personne et la justice sociale sont sous pression.

La Fondation Heinrich Boell Afrique du Nord (hbs) et la Fédération de Gauche Démocratique (FGD) organisent, le Jeudi 20 octobre 2016, à 17h00, au siège de la Fondation, 17, Rue Tiddas, Hassan, 10010 Rabat, une table ronde postélectorale.

La répression des ONG et autres groupes de la société civile diminue dans le monde, ce qui mène a une régression de la liberté démocratique.

Les événements du nouvel an, à Cologne, ont suscité beaucoup de débats, aussi bien en Allemagne qu`au Maroc. Un regard personnel de Hicham Arroud, activiste et expert en migration à Nador.

Ce que nous faisons

Le contexte post-printemps arabe au Maroc est caractérisé par le défi de mettre en œuvre plusieurs réformes notamment celles prônées par la constitution de 2011.  Ces réformes touchent autant les droits humains y compris les droits de la femme, la liberté d’expression que le renforcement de la démocratie participative et transparente. A travers les activités du programme de démocratisation et droits humains, la hbs Rabat vise à contribuer à la promotion d’une démocratie plus inclusive, égalitaire et responsable dans tout le Maroc. Cet objectif ne saurait se réaliser sans le soutien des femmes leaders dans leurs luttes pour porter la voix des femmes qu’elles représentent et sans un appui à leurs participations dans le champ politique à tous les niveaux, communal soient ils ou exécutif. Un deuxième axe est également abordé dans ce programme et concerne le soutien à la société civile et les responsables politiques pour adopter et pratiquer les principes de redevabilité et de transparence aussi bien dans la gestion de la chose publique que dans la représentativité des citoyens marocains.

Mar 31
Liverpool
Apr 01Apr 03
A Training Summit for European Immigrant & Minority Leaders
Hamburg
Apr 05
Perceptions from Kiev, Warsaw and Berlin
Berlin

Perspectives

Energy Transition
Subscribe to RSSAbonnez-vous au flux RSS