L’immigration au Maroc : les défis de l’intégration

L’immigration au Maroc : les défis de l’intégration

18. Jun. 2018 par Khalid Mouna • Noureddine Harrami • Driss Maghraoui
La Fondation Heinrich Böll Afrique du Nord Rabat, Rabat Social Studies Institute et l’Université Moulay Ismail de Meknès
Nombre de pages: 86
Licence: All rights reserved.
Langue: Français

La Fondation Heinrich Böll Afrique du Nord Rabat, en partenariat avec le Rabat Social Studies Institute et l’Université Moulay Ismail de Meknès, a entamé ce projet afin d’enrichir le débat sur la migration et les réfugié(e)s au Maroc et promouvoir la culture de l’inclusion, le respect, l’intégration et la coexistence ainsi que des perspectives sur la migration et les réfugié(e)s basées sur les droits humains. « Migration : intégration, identité et mobilité », ces études, centré(e)s sur le Maroc en tant que pays de transition, ont été faites initialement par des chercheur/ses en Master et Doctorat, Marocain(e)s et migrant(e)s. Elles ont des effets réels sur les politiques et les pratiques. Elles soulignent par ailleurs la précarité que certain(e)s migrant(e)s et réfugié(e)s vivent au Maroc, surtout dans les domaines de l’éducation, de l’intégration économique et de l’accès au logement.

Les trois chapitres observent de près la vie des migrant(e)s au Maroc, avec un oeil sur des détails et des études qualitatives et quantitatives sur les migrant(e)s. Ils montrent également la complexité de l’intégration par la société marocaine et l’accès aux droits
humains les plus basiques.Ces études évoquent aussi la loi déjà existante 02-03 relative à l’entrée et au séjour des étrangers dans le Royaume du Maroc, à l’émigration et à l’immigration irrégulière. Derrière les études faites, il y a des vies d’individus, hommes, femmes et enfants. Ces études soulignent que les migrant(e)s sont des acteurs à part entière de la société, d’où vient le besoin de partager ces études avec la société civile marocaine et européenne, les décideurs politiques ainsi qu’avec toute personne impliquée.

 

0 Commentaires

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire