Des Toits Pour le Sud

C’est d’abord une envie d’agir qui a poussé le collectif des « Des Toits pour le Sud » à se mettre en synergie. Les images et les témoignages d’habitants qui ont fait suite aux inondations qu’a connu le Maroc au mois de novembre 2014 ont sonné l’alerte du besoin imminent de reconsidérer notre manière de concevoir le territoire. En effet, les risques liés aux changements climatiques confrontent les villes d’aujourd’hui mais aussi les espaces ruraux à de nouveaux enjeux d’aménagement de l’espace et à une prise de conscience du besoin d’instaurer un mécanisme efficient de gestion des crises. Car les risques climatiques n’épargnent personne et la triste actualité des inondations connues en Europe de l’ouest ces derniers mois de mai et juin 2016 viennent nous apporter un bel exemple de l’ampleur que peuvent prendre les catastrophes naturelles.

Que faire pour prévenir les risques, et que faire face à la crise ? Voici les deux questionnements qui ont guidé l’équipe d’experts constituée d’ingénieurs, d’architectes et de sociologue, spécialistes de la question urbaine, accompagnés d’une équipe d’étudiants-stagiaires chargés d’effectuer les enquêtes.

Soucieux de choisir un terrain de recherche qui croise différents enjeux, l’équipe a décidé d’inscrire son travail à l’échelle de l’agglomération en mettant en perspective la ville de Tiznit et le village d’Agloo situé à une dizaine de kilomètres. Deux sites de recherches qui nous ont permis d’englober différentes problématiques: patrimoine, urbanisation d’un bâti rural, espace de la médina, extension urbaine et rurale. Cette mise en comparaison a été l’occasion pour nous de replacer des résultats d’enquêtes localisées dans une perspective plus globale, permettant d’ouvrir des pistes pour penser une meilleure gouvernance territoriale.

Soutenu par la Fondation Heinrich Böll Stiftung, le collectif des « Toits pour le Sud » vous présente aujourd’hui les résultats de son enquête dans la publication « Agglomération de Tiznit : les défis de la gestion urbaine face au risque climatique ».

Une première expérience de recherche pluridisciplinaire, qui a eu pour ambition d’intégrer la question climatique à la gouvernance territoriale, et qui, nous l’espérons, ouvrira la voie vers le développement et la systématisation de ce type d’approche dans les politiques d’aménagement du territoire.

Soraya EL KAHLAOUI

Sociologue et coordinatrice du projet « Des toits pour le Sud ».

 

Toits Pour le Sud - El Kahlaoui

video-thumbnail Watch on Vimeo

Rapport des toits pour le sud