De la COP21 a la COP22 Bilan et perspectives pour le Maroc

De la COP21 a la COP22 Bilan et perspectives pour le Maroc

De la COP21 a la COP22 Bilan et perspectives pour le Maroc
26. Feb. 2019 par Meriem Houzir
Heinrich Böll Stiftung Rabat MAROC
pdf
Lieu de publication: Rabat
Date de publication: Juin 2017
Nombre de pages: 42
Licence: Tous droits réservés
Langue: Français

La 21ième Conférence des Parties (COP21) à Paris en 2015 était une COP très importante, si ce n’est pas une des plus importantes de ces dernières années : l’adaptation de l’Accord de Paris sur le climat a fait surgir l’espoir universel de réussir un reversement du réchauffement du climat. Jusqu’à présent 131 pays ont ratifiés l’Accord de Paris. Par conséquence, la COP22 qui s’est tenue à Marrakech au Maroc en novembre 2016 – la COP « de l’action » - visait les accords concrets de la mise en oeuvre de l’Accord de Paris. Le Maroc se positionne depuis plusieurs années comme précurseur dans les politiques des énergies renouvelables et dans la lutte contre le changement climatique, et ce avec une envergure globale mais surtout africaine. La COP22 était aussi la « COP Africaine », où le Maroc a pu accentuer son rôle Pionnier en politiques énergétiques.
Six mois depuis cet événement de grande envergure, la Heinrich-Böll-Stiftung Afrique du Nord Rabat (hbs) a décidé de dresser un premier bilan des résultats et avancées de la COP22 dans la lutte contre le changement climatique. Ce bilan présente l’ensemble des décisions prises à l’occasion de la COP22 - avec une envergure globale, régionale et marocaine - et pourrait servir aux acteurs comme source de vérification si on est sur le bon chemin dans la mise en oeuvre de l’Accord de Paris. Ce papier se voit aussi comme une invitation aux leaders, aux décideurs, aux représentant(e)s du secteur privée et de la société civile de la communauté internationale et au Maroc à un moment de réflexion sur les acquis de ce sommet international. Nous remercions l’ingénieur-écologue Dr. Meriem Houzir, experte en développement durable, pour son analyse, qui se base sur la lecture des textes et des interviews individuelles.

0 Commentaires

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire