Transparence dans la Finance Climat au Maroc

Transparence dans la Finance Climat au Maroc

Transparence dans la Finance Climat au Maroc
26. Feb. 2019 par Dr. Meriem Houzir et Dr. Zineb Alaoui
Heinrich Böll Stiftung Rabat Maroc
pdf
Lieu de publication: Rabat
Date de publication: Janvier 2019
Nombre de pages: 62
Licence: Tous droits réservés
Langue: Français

Dans le cadre de son travail sur la finance climatique d’une part et la transparence d’une autre, la Fondation Heinrich Böll – Rabat Maroc a organisé une rencontre autour de la « Transparence et Finance Climatique au Maroc », et ce le 1er Novembre 2018 à Rabat. La rencontre a rassemblé différents participant-e-s représentants différents secteurs et domaines, notamment des acteurs/trices de la société civile marocaine, des représentants des agences accréditées auprès des fonds climatiques et des experts nationaux et régionaux, et a suscité beaucoup d’intérêt vu la pertinence et la nouveauté de la thématique.

À travers ce rapport nous visons à expliquer les préliminaires du sujet tout en essayant de mettre la lumière sue les questions pouvant susciter un débat sur l’aspect de la transparence, sensibilisant ainsi les parties prenantes à la gravité de la cause. Le rapport suivant a été réalisé en intégrant les remarques des participants ainsi que leur opinion sur le sujet.

En effet, le Maroc est assez clair sur le fait que sa transition vers un avenir durable est dépendante d’un financement extérieur. La contribution déterminée au niveau national (NDC) du Maroc à l’accord de Paris a souligné que les réductions de gaz à effet de serre seraient plus ambitieuses s’il arrive à sécuriser un financement extérieur pour ce faire.

Que ce soit pour le compte de l’atténuation ou de l’adaptation au changement climatique, ces fonds font partie intégrale de la finance climat, un domaine qui inclut beaucoup d’organismes, secteurs et acteurs/trices de la société civile, et par conséquent présente des
défis majeurs à anticiper.

Parmi ces défis, le défi de la transparence et l’équité de l’accès à ces fonds. Plusieurs des organismes pouvant financer des actions climatiques sont difficiles d’accès aux populations cibles des projets et présentent des barrières bureaucratiques quelques fois
difficiles même pour des institutionnels.

Nous remercions les expertes Meriem Houzir et Zineb Alaoui pour leur étude et leurs efforts de collecte de données sur ce sujet complexe et assez multidisciplinaire.

0 Commentaires

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire