Appel à candidatures - Réalisation d’un film démonstratif sur l’agriculture sur « sol vivant »

Réalisation d'un film démonstratif sur l'agriculture sol vivant

Termes de référence pour la production d’un film démonstratif sur le « sol vivant » dans le cadre d’une agriculture durable, respectueuse de l’environnement au Maroc

 Organisme commanditaire

Fondation Heinrich Böll - Rabat - (Heinrich-Böll-Stiftung, hbs)

En partenariat avec l’association RIAM (Réseau des Initiatives Agroécologique au Maroc)

 

Lieu de la prestation

Rabat, Marrakech

 

Type de prestation

Réalisation d’un film démonstratif * sur la sensibilisation et la formation aux pratiques agricoles sur « sol vivant », principalement en maraichage

 

* « Film démonstratif » que nous nommons dans le reste de l’appel par « vidéo » pour faire bref.

 

Qui sommes-nous :

La Fondation Heinrich Böll (HBS) fait partie du mouvement politique vert. Notre mandat est l'éducation civique et politique, et nous travaillons sur l'écologie et la durabilité, la démocratie et les droits de l'homme. Nous nous concentrons particulièrement sur « l’égalité des sexes » qui garantit l’émancipation sociale et l’égalité des droits pour tous.

Le Réseau des Initiatives agro-écologiques au Maroc (RIAM) est une association nationale crée en juin 2015. Il a pour mission de promouvoir une agriculture résiliente, respectueuse de l’environnement et une alimentation saine.  Pour lui, l’agroécologie en tant que pratiques agricoles mais aussi en tant que mouvement socio-économique est l’avenir de nos sociétés en mutations (changements climatiques, changement de paradigme, etc.)

Le RIAM soutient l'émergence et le développement de l'agroécologie au Maroc, en collaborant avec des institutions et des individus partageant des objectifs et des activités communes qui contribuent à l'autonomie des communautés, à la souveraineté alimentaire et à la santé, ainsi qu'à la conservation et à la valorisation du patrimoine culturel et naturel.

1. CONTEXTE

L’agriculture au Maroc est en grande partie conventionnelle. Cette agriculture vise la productivité sans se soucier de la dégradation des ressources naturelles dont le sol. Ce dernier, perd sa fertilité à force d’être cultivé en présence d’intrants chimiques de synthèse.

L’agriculture conventionnelle n’est pas résiliente et nous conduit vers une insécurité alimentaire :

  • Sols pollués, sans vie, peu à peu incultivables
  • Sols érodés : le sol se lessive et perd sa fertilité.
  • Génère 1/3 des émissions des Gaz Effet de Serre (GES) au niveau mondial.

En conséquence, l’approche qui semble la plus pertinente pour faire face à ces défis, c’est le développement rapide de l’agroécologie/agriculture du vivant, avec ses deux piliers :

  • L’agriculture de conservation, avec comme principe la couverture des sols, si possible avec des plantes vivantes, pour nourrir la vie des sols notamment en carbone
  • L’agroforesterie, pour une couverture verticale.

Une révolution mondiale de l’agriculture est nécessaire, pour passer d’une agriculture « chimique » à une agriculture du vivant, l’agroécologie.

L'agriculture sur sol vivant est une façon de cultiver la terre, sans labour, en pratiquant la rotation et l’association des cultures, elle joue un rôle essentiel pour maintenir les sols en bonne santé, tout en augmentant de façon durable la productivité des exploitations. Laisser la terre reposer pour qu'elle travaille davantage et s'en remettre à la nature et aux vers de terre, les meilleurs des ouvriers agricoles. L’adoption d’une approche écosystémique tenant compte de la terre, de l’eau et des ressources vivantes est cruciale pour préserver et stimuler la biodiversité cultivée.

Convaincu par le rôle que peut jouer le RIAM comme acteur de la société civile dans la transition agro-écologique au Maroc, la Fondation Heinrich Böll soutient le RIAM pour la réalisation d’une vidéo sur les pratiques agricoles sur « sol vivant ».

Dans l’objectif de contribuer à une transition agro-écologique et dans le cadre de son programme pluriannuel intitulé « transformAfrica – vers une transformation social et écologique durable, juste et participative », la Fondation Heinrich Böll (HBS), en partenariat avec le RIAM, souhaite réaliser une vidéo montrant une agriculture durable respectueuse de l’environnement sur sol vivant à destination des paysans, produisant essentiellement en maraîchage, et destinée également à la société civile au Maroc.

2. OBJECTIF :

L’objectif de cette consultation vise principalement à produire une vidéo sur les principes de culture sur « sol vivant » (conduite de culture favorisant le sol vivant, comme le non labour…), à destination des producteurs paysans (cible principale) pratiquant le maraichage ; il s’agit de réaliser une vidéo qui les sensibilisent et les forment à ces principes favorisant un sol vivant.

Elle s’adresse donc aux paysans producteurs, dans une langue claire, simple ; les informations transmises doivent être compréhensibles et adaptées à ce public cible. Des expériences menées au Maroc seront rapportées dans la vidéo.

En outre, la vidéo devrait également servir à sensibiliser les acteurs/trices de la société civile marocaine travaillant sur les questions agro-écologiques et les principes de l'agriculture sur « sol vivant ». Elle pourra également s’adresser au grand public.

Cette ressource audiovisuelle n’a pas vocation à être commercialisée, mais elle est destinée à être utilisée pour des séances de formation et/ou de sensibilisation auprès des producteurs paysans et à être diffusée sur les sites de la Fondation Heinrich Böll et du RIAM et sur les médias sociaux.

La cible :

  • Principale cible : les producteurs paysans qui veulent convertir leur production aux normes d'une agriculture plus durable.
  • Acteurs/trices de la société civile marocaine travaillant sur les questions d’agroécologie.
  • Elle pourra également être visionnée par toute personne intéressée.

Modalités de réalisation :

Pendant la durée de réalisation de la vidéo, le prestataire retenu travaillera en étroite collaboration avec le comité de pilotage (RIAM et HBS).

La Fondation Heinrich Böll et le RIAM peuvent recommander quelques contacts d’acteurs/trices pratiquant l'agriculture sur « sol vivant ». Cependant, d’autres contacts / réseaux sont souhaitables.

La production de la vidéo doit comporter les éléments suivants :

  • Écriture du scénario/script ;
  • Écriture du générique Introduction et Conclusion : après avoir défini avec le comité de pilotage les contours du type de générique, le prestataire produira une première version de générique pour l’introduction et la conclusion de la capsule et la soumettra pour validation ;
  • Générique : le générique de fin devra mentionner les logos du RIAM et de la Fondation Heinrich Böll;
  • Le générique d’introduction devra mentionner que la vidéo a été réalisée dans le cadre d’un partenariat RIAM/ HBS ;
  • Durée de la capsule vidéo : 10-15 minutes ;
  • Langue : la langue principale de la vidéo est l’arabe marocain (darija soignée) et amazighe avec un sous-titrage en langue française ;
  • La préparation des scénarii et scripts se font en français.
  • Chronogramme du travail.

Qualification et expérience requises :

Une attention particulière sera accordée à la qualification des consultants affectés à la réalisation de l’intervention souhaitée, qui doit justifier des compétences nécessaires sur des interventions similaires.

Le prestataire sera sollicité pour présenter des exemples de travail similaires déjà réalisés.

Livrables :

Le prestataire retenu devra livrer au commanditaire :

  • Un synopsis et un scénario pour une vidéo de 15 minutes maximum en français ;
  • Un chronogramme détaillé de la réalisation de la vidéo ;
  • Une copie de la vidéo au format : AVI ; MPEG (en format MP4/4k et de tailles différentes, une pour youtube, une pour viméo, une pour mobile device, et une HQ de très bonne qualité) sur clé USB avec le sous titrage en français (les sous titres en fichier SRT).

Exécution de la mission :

Durée et période de l’intervention : la réalisation de la vidéo devrait être achevée le 15 septembre 2020.

  1. Le dossier de soumission

Le prestataire devra présenter un dossier de soumission comportant :

  • Une offre technique comprenant une note méthodologique de travail expliquant comment il/elle va procéder pour accomplir sa mission et comportant le chronogramme détaillé de l’intervention ;
  • Le CV des personnes proposées pour la mission en expliquant la composition de l’équipe dans cette mission (si plus d'une personne travaille sur la vidéo) ;
  • 3 références professionnelles en lien avec l’objectif de la prestation ;
  • Le lien vers des exemples de travail similaire déjà réalisé ;
  • Une offre financière détaillant le taux journalier et l’enveloppe globale.
    L’offre financière est plafonnée à 60.000DH.

Courriel: soufyane.fares@ma.boell.org/ reseauagrecologiemaroc@gmail.com 

Les dossiers de candidature complets doivent être soumis avant le 20 juin 2020.
(CV, méthodologie, proposition financière, calendrier)

PS : Seule la candidature sélectionnée sera contactée.