Carrefour Euro-Africain de la Migration et du Développement

Carrefour Euro-Africain de la Migration et du Développement

La Fondation Heinrich Böll Rabat a organisé le 08 et le 09 Décembre à Marrakech la deuxième édition de son événement baptisé «  Carrefour Euro-Africain de la Migration et du Développement »,  à l'occasion de la Conférence intergouvernementale pour l'adoption du Pacte Mondial pour des Migrations sûres, ordonnées et régulières (GCM), ainsi que du sommet du Forum Mondial sur la Migration et le Développement (GFMD) qui a réuni des politiciens, des expert(e)s et des militant(e)s du monde entier travaillant sur les migrations.

Le but de la Fondation était de profiter de cette occasion pour créer un espace inclusif d'échange et de réflexion sur les politiques de migration et de développement euro-africaines qui vise la même cible que le Forum et le Pacte afin de créer un débat constructif sur des concepts de coopération prospectifs prenant en compte tous les points de vue, ceux des pays d’origine, ceux des pays hôtes et bien entendu, ceux des migrant(e)s eux-mêmes.

L'événement était un ensemble de débats, projections de films, représentations théâtrales et une session de Slam, en collaboration avec les partenaires de la fondations, Rabat Social Studies Institute (RSSI), Association Gorara pour les Arts et la Culture et Bén O Bin.

Après le mot de bienvenue, M. Rainer Münz expert international et chercheur en migration et démographie a ouvert le premier panel sur la coopération Euro-Maghrébine avec sa présentation. L’autre panel était sur la migration des travailleurs entre l’Europe et le Maghreb avec la participation de différent(e)s acteurs/rices politiques et de la société civile et des chercheur/ses tel que Barbara Lochbihler du Parti Politique Vert, Steffen Angenendt (SWP), Gerald Knaus (ESI), Matthieu Tardis (ifri), Alessandra Corrado (Université de Calabre) ou encore Said Tbel (Migreurop), ainsi que des représentantes d’autres institutions comme l’ANAPEC et l’OIM représentés respectivement par Salima Bensalem et Natsuko Funakawa.

A la fin de la première journée Jan Schäfer nous a présenté son film « États africains portiers de l’Europe » et est resté débattre et répondre aux questions des participant(e)s. 

Le deuxième jour un panel sur le vivre ensemble a pris place pour projeter un film documentaire et présenté un recherche faite par le RSSI par Ilham Sadoqi, qui a ensuite été commenté par une représentante du Ministère chargé des affaires de la Migration et de Bettina Gambert (HCR), ainsi que des acteurs de la société civile Sara Soujjar (GADEM) et Franck Iyanga (ODT-I).

Avant de passer au dernier panel l’association Bén O Bin a fait monter l’ambiance avec son open mic sur « migrations et oralités » et un show avec Yahya Diébaté.

Le dernier panel avait pour but de présenter les résultats d’un atelier sur les visions sur la migration intra-africaine d’ici l’année 2030, qui a été organisé à Rabat en présence de participant(e)s de différents pays africains, et a été commenté par les deux professeurs Ibrahim Awad (Université Américaine du Caire) et Hélène Neveu Kringelbach (University College London) ainsi que Judith Sargentini, membre du Parlement Européen.

L’association Gorara n’a pas raté l’occasion à clôturer en beauté avec son fameux spectacle « Le conte des nez ».

 

Contenu similaire

0 Commentaires

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire